• contact@mrsurete.com
  • 04 91 42 53 53
  • 20 janvier 2020
  • 500
  • 0
Que faire quand on est témoin d’un cambriolage ?

Que faire quand on est témoin d’un cambriolage ?

Assister à un cambriolage est très stressant et l’on peut se retrouver désemparé face à cette situation. Que faire lorsqu’on est témoin d’un cambriolage ? Avant toute chose, garder son sang-froid !
Mr Sureté vous donne quelques conseils pratiques : Avant même d’appeler les forces de l’ordre ou la personne concernée par le cambriolage, il est important de ne pas crier ni de se faire voir par le cambrioleur pour ne pas susciter de réactions dangereuses. Votre sécurité est primordiale.

Avertir les forces de l’ordre et le propriétaire du logement

La première chose à faire est d’appeler les forces de l’ordre : le 17 depuis un poste fixe ou le 112 depuis un mobile. Il faut également appeler l’occupant du logement (si on le connait) pour l’avertir de ce qui est en train d’arriver ou si vous n’êtes pas sûr qu’il s’agisse d’un cambriolage. Lorsque vous serez en relation avec la Police, il vous faudra fournir un maximum de détails sur la localisation et, le ou les cambrioleurs afin que la police puisse intervenir rapidement et efficacement.

Récolter des informations sur le cambrioleur

Pour que l’enquête aboutisse et pour aider les forces de l’ordre il est important de recueillir le maximum d’informations sur le cambrioleur. Attention à ne pas s’exposer et ne pas révéler votre présence : pris de court les malfaiteurs peuvent avoir des réactions dangereuses. Pour ne rien oublier, nous vous conseillons de consigner par écrit tous les détails sur papier ou sur votre smartphone.

Le signalement du cambrioleur : sexe, age apparent, corpulence, couleur de peau, coupe et couleur de cheveux, tenue vestimentaire, signes particuliers. Ne vous concentrez pas sur un seul détail visible mais sur l’ensemble du malfaiteur.
Si vous avez votre téléphone à disposition et que votre sécurité n’est pas engagée, vous pouvez essayer de le prendre en photo (visage, silhouette). Les photos permettront une analyse plus poussée par la police ou la gendarmerie.

Si un véhicule est présent, il vous faudra relever la marque, la couleur, et la plaque d’immatriculation, bien que celle-ci peut être fausse. Il est possible que le cambrioleur ait le temps de prendre la fuite avant même que les forces de l’ordre arrivent. Pour aider les enquêteurs, notez la direction dans laquelle le véhicule se dirige et appeler les forces de l’ordre pour leurs communiquer cette nouvelle information.

N’internez jamais vous-même

Nous vous déconseillons fortement d’intervenir vous-même pour mettre un terme à la tentative d’effraction. Votre sécurité est en jeu : le malfaiteur peut être équipé d’une arme ou être violent.

GROUPE MR SURETE